Au jardin

Opération Jardinage. 2ème étape : la plantation.

Chose promise, chose due.

Suite au précédent article où je vous expliquais comment j’avais choisi une jardinerie en ligne, Promesse de Fleurs et les plantes destinées à embellir mon jardin.
On attaque aujourd’hui la 2ème étape, à savoir, la plantation.

Je vous demanderai de l’indulgence car c’est la 1ère fois que je vais planter en pleine terre. Jusqu’à aujourd’hui, j’étais la reine des jardinières, enfin, je me débrouillais plutôt bien.
Objectif du jour : réussir la plantation histoire d’avoir des fleurs dans quelques semaines ou quelques mois… je ne sais pas trop …

Souvenez-vous, j’avais commandé des Astrances, des Géraniums vivaces et des Pimpinella. Quand j’ai reçu ma commande de Promesse de Fleurs, j’ai été un peu surprise par les plants : en très bon état certes (emballages et godets impeccables) mais surprise par ces toutes petites feuilles vertes…

Commande Promesse de fleurs

J’ai plutôt l’habitude d’acheter des plants où les fleurs sont déjà apparentes. Cette fois-ci, hormis quelques feuilles, pas l’ombre d’une fleur…

Alors la magie qui doit opérer, c’est la transformation de ces plants en de jolies plantes, à savoir :

  • Géranium vivace :

Geranium vivaceGeranium vivace phaeum mourning widow

  • Pimpinella :

PimpinellaPimpinella major rosea

  • Astrance :

AstranceAstrance Major Rosensinfonie

 

Ça paraît incroyable, mais bon…

confiance

 

J’ai donc commencé par préparer le terrain : donner des coups de pelle quoi, le côté plus physique du jardinage. Je vous l’avoue, j’ai dû faire appel à mon homme ne serait ce que pour  donner le premier coup de pelle dans la terre ! Il faut dire que notre terre est vraiment dure, si, si  je vous assure.
Après, j’ai cassé les mottes de terre et enlevé les racines et les mauvaises herbes déjà en place et qui pourraient ralentir le développement des plants. Autant mettre toutes les chances de son côté.

Voici le résultat : un joli espace pour mon futur massif.

Terre préparée

Le terrain est prêt. A présent, on s’assure de la hauteur que vont avoir nos jolies futures fleurs. L’objectif c’est de mettre les plantes les plus hautes derrière les plus basses. Ça paraît évident, mais bon parfois, il vaut mieux le dire enfin l’écrire.

Sur les conseils d’un jardinier, j’ai testé au sol l’emplacement des plants en godets afin de me projeter sur le massif que je souhaite avoir. Il paraît que la créativité ne fait pas toujours bon ménage avec le jardinage !

Sur ces conseils, j’ai également espacé chacun des plants d’environ 30cm.
Je me débrouille plutôt bien pour les jardinières où, à l’inverse, il faut serrer les plants les uns à côté des autres. J’étais partie pour faire la même chose, en pleine terre, grossière erreur !
Les petites chéries vont s’étoffer, elles vont donc avoir besoin de place.

Plantation terminée

Les petites chéries enfin plantées, il est important de bien les arroser le jour même. Cela permet d’enlever les bulles d’air qui peuvent rester au niveau des racines et dessécher les plants.
A partir du jour de plantation, il est important de vérifier, tous les jours, qu’elles ne manquent pas d’eau et que des petites mauvaises herbes ne viennent s’installer.
J’ai déjà commencé à leur parler, je suis sure que ça aide, je le fais pour mes plantes d’intérieur, elles sont ravies et poussent merveilleusement bien.

Maintenant, on attend que dame nature fasse son travail…

Et promis, dés que quelque chose se passera dans cet espace, que je vais chérir au quotidien, je le partagerai avec vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s